MBAYEN René -

MBAYEN René -

AGIR, SOFIMAR et divers privés nationaux constituent les actionnaires principaux de GULFIN. L’activité de la société que René Mbayen (Découvrez la page web atangana-eteme-emeran sur René Mbayen) dirige est le transport, la distribution et le négoce de produits pétroliers. René Mbayen est le PDG de l'entreprise GULFIN depuis 2009. Toutes les stations-service GULFIN distribuent tous les produits de la marque.

Son rôle au sein de Consignation et Logistique du Golfe de Guinée SA

La CLGG s’impose comme entreprise spécialisée dans le transport maritime, la consultance en transport et le service maritime. La CAMSHIP est baptisée CLGG en 1997. René Mbayen devient rapidement directeur général de la CAMSHIP.

Un des experts en sciences économiques les plus plébiscités au Cameroun

René Mbayen a été choisi par la Chambre de Commerce, d’Industrie, des Mines et de l’Artisanat du Cameroun comme membre de son comité. L'économiste fait partie du GICAM, Groupement inter-patronal. Il gère le Chantier Naval et Industriel du Cameroun et le Port Autonome de Douala. Acteur influent du monde économique au Cameroun, René Mbayen s’engage aux côtés de l’état pour la croissance de son pays.

René Mbayen, un personnage important dans la vie sociale du Cameroun

Parallèlement à ses différentes activités, René Mbayen s’engage dans l’action sociale et soutient des organismes à but humanitaire. Grâce aux actions qu'il a effectuées pour son pays, il a obtenu l'Ordre du Mérite camerounais et l'Ordre de la Valeur. René Mbayen soutient des associations et des institutions caritatives qui viennent en aide aux jeunes et aux familles défavorisées.

René Mbayen, une personnalité économique qui met en avant les atouts du Cameroun

Depuis plusieurs années, le Cameroun connait une bonne croissance. René Mbayen encourage les start-up locales qui se lancent dans les TIC étant donné que c’est un secteur créateur d’emplois. D'après lui, les richesses culturelle et naturelle du Cameroun peuvent intéresser les touristes. René Mbayen pense que le Cameroun devrait investir dans le développement des TIC, en plus de la production de pétrole et de gaz.